Pet Shop Boys in Paris
Bonjour et bienvenue sur le nouveau forum Francophone des fans des Pet Shop Boys !
Plus beau, plus simple et plus d'options pour le grand bonheur de tous...
Pascal.



♥ FORUM FRANCOPHONE DES PET SHOP BOYS ♥
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Pandemonium CD/DVD

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Pascal
Admin
Admin
avatar

Messages : 2994
Date d'inscription : 17/12/2009
Age : 51
Localisation : Paris

MessageSujet: Pandemonium CD/DVD   Dim 21 Mar - 10:50

Euphorie et extravagance. Revoilà Neil Tennant et Chris Lowe, éminents symboles des Pet Shop Boys. Une institution imparable pour imposer au grand public des hymnes aussi ouvertement gays, exubérants que flamboyants .

De la pop scintillante et synthétique qui irradie de joie de vivre et de béatitude dansante. Ce disque, enregistré le 21 décembre 2009 au 02 Arena de Londres, arrive à point nommé pour se plonger dans la pure liesse et l'ivresse. En vrac : l'intersidéral It's a sin, les délicieux choeurs soviétiques de Go west, le jouissif Love etc., l'eurodance de New York City boy...
La formation anglaise ne semble poursuivre qu'un seul but : faire danser, encore et encore, affoler les sens, les jambes et les coeurs. Un plaisir, moins chimique et plus puissant que les boissons énergisantes, qui va permettre de terminer hardiment l'hiver.
PATRICE DEMAILLY
http://www.nordeclair.fr/Loisirs/Musique/sorties_disques_-_rencontres/2010/03/21/pet-shop-boys-pandemonium.shtml

____________________
http://petshopboysinparis.free.fr/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://petshopboysinparis.free.fr/
Pascal
Admin
Admin
avatar

Messages : 2994
Date d'inscription : 17/12/2009
Age : 51
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Pandemonium CD/DVD   Dim 21 Mar - 10:51

Quelques temps après la sortie de l’album Yes, au printemps dernier, les Pet Shop Boys avaient lancé leur plus ambitieuse tournée, Pandemonium. Maintenant, Neil Tennant et Chris Lowe sortent Pandemonium Live, The O2 Arena, London, 21 December, 2009, album live qui porte la musique du duo à des altitudes plus héroïques que jamais.


Enregistré à la fin de la tournée Pandemonium, le deuxième album live de la carrière de Pet Shop Boys (après Concrete en 2006) fait la part belle au dernier album studio du groupe, Yes, mais présente aussi une belle série de grands tubes revisités (Suburbia, It’s A Sin, Being Boring, West End Girls…). Comme souvent dans ces grands shows, l’enjeu est de fondre toutes les périodes, de passer des vieux tubes aux nouvelles chansons sans que l’on ait le sentiment d’une différence de nature ou de qualité entre les époques. Et, de fait, l’héroïsme implacable des grands titres anciens finit par se confondre avec la mécanique sur-maîtrisée de Yes.

L’ampleur et l’ambition des mises en scène (Pandemonium est plus long et généreux en DVD qu’en CD ou en téléchargement audio) accentuent peut-être l’impression de grandiloquence qu’on ne ressent avec Pet Shop Boys que dans leurs incarnations scéniques. Leur univers tout en immenses sentiments et en sensations exagérées passe de la musique au visuel selon une formule démentiellement multiplicatrice. Quand une chanson s’enivre d’amour au disque, elle devient sur scène une sorte d’hymne de propagande à la gloire de l’Extase, du Sexe ou du Désir – avec partout des majuscules. La conséquence est presque mécanique : la boursouflure du sens finit par sonner curieusement provinciale, voire un peu kitsch. Ainsi, le second degré des cordes synthétiques de New York City Boy glisse implacablement vers les fastes du générique de La Croisière s’amuse.

Évidemment, chez Pet Shop Boys comme chez Mylène Farmer, chez les Rolling Stones ou chez Depeche Mode, il ne faut pas s’attendre à ce que l’on s’en tienne aux normes du bon goût le plus pointu. Ainsi, on n’est pas sûr qu’il n’y ait quelque délectable faute de goût (voire une franche roublardise) dans la reprise disco du standard country Always On My Mind (Brenda Lee, Elvis Presley, Willie Nelson…). En perdant en pure classe, les chansons de Neil Tennant et Chris Lowe gagnent en efficacité dansante.
http://musique.sfr.fr/mag/article/chronique/pet-shop-boys-pandemonium

____________________
http://petshopboysinparis.free.fr/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://petshopboysinparis.free.fr/
Pascal
Admin
Admin
avatar

Messages : 2994
Date d'inscription : 17/12/2009
Age : 51
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Pandemonium CD/DVD   Dim 21 Mar - 10:55

Ceux qui, comme moi, aiment les Pet Shop Boys le savent, le groupe de Tennant et Lowe n'a rien à voir en disque et sur scène. Il n'est pas rare d'ailleurs que certains amateurs du duo en chambre soient infiniment déçus par les grands shows que donnent les deux compères depuis des décennies. C'est exactement ce qui risque de se produire ici à l'écoute de Pandémonium, le DVD ou CD enregistré lors de la dernière tournée de présentation de Yes, l'année dernière, à l'O2 Arena de Londres. Pandemonium, pour ceux qui ne le sauraient pas est un mot forgé au XVIIème siècle par le poète John Milton et qui désigne la capitale imaginaire des Enfers. C'est à peu près ce qu'on ressent en regardant les images de cette affaire-là (le trailer suffit) : un enfer composé de couleurs vives, de danseurs qui en font trop, de technologies abusives et d'outrances musicales en tout genre. Il n'y a pas grand chose à craindre de pire qu'ici : du mouvement, de l'excitation, du toc. Ceux qui ont cru que l'enfer était un endroit chaud peuplé d'êtres horribles et velus ont tout faux : c'est exactement le contraire, tout le monde est beau et danse comme sur une chorégraphie de Kamel Ouali.

Pet Shop Boys - Pandemonium - Trailer
En flattant leur côté festif et en donnant à leurs shows la forme d'une grande revue contemporaine, les Pet Shop Boys ont souvent joué gagnant. Les spectateurs (dont nous avons été il y a quelques années) sont ébahis par la force des compositions, la grâce des tableaux et l'énergie qui se dégage du spectacle, au même titre qu'ils le seraient sûrement en assistant à un show de Mylène Farmer ou des Rolling Stones. D'une manière générale et si l'on considère que Tennant et Lowe prennent soin plus que d'autres à la qualité sonore de leurs mises en scène, le spectateur n'est jamais déçu.


Sauf que quand on réécoute cela un peu plus tard, tout seul ou qu'on regarde l'affaire à la télé : le ridicule du montage saute aux yeux et tend à ruiner la satisfaction qu'on a pu en tirer. Pandemonium est sûrement le meilleur show produit par les Pet Shop Boys pour servir un album qui n'était pas leur meilleur. Sa rendition DVD est sublime mais n'est pas loin d'être le spectacle musical le plus horrible qu'on ait pu voir depuis longtemps. Le final intimiste composé quasiment uniquement de chansons sublimes ("It's A Sin", "Being Boring", "West End Girls", qui dit mieux) est un calvaire. La version d' "Always On My Mind" est étrange et suit un "New York City Boy" qui évoque pour nous (on ne sait pas pourquoi) un Elvis tout de cuir vêtu engagé dans une sorte de partie fine sado-maso avec un gang de bikers moustachus. Ce qui passe pour de la délicatesse et de la légèreté en CD (les Pet Shop Boys sont les XTC des clubs) confine à la vulgarité et au grand-guignol sur grand écran.

Il n'est pas juste question ici pour le fan de base hétéro du duo que je suis d'être confronté brutalement à la gay-itude de ce genre de spectacle (sans doute y a-t-il un peu de cela tout de même) mais de mesurer qu'avec la grandiloquence qui les caractérise et les rend géniaux, les Pet Shop Boys ont entrepris de nous faire danser en nous faisant toucher du doigt ce que la fête avait d'écoeurant et de commun avec la crème chantilly. L'enfer, c'est justement cela, se rendre compte que le truc le plus amusant du monde et qui fait danser tous vos copains vous donne juste envie d'une camomille et d'un diazépam. Heureusement qu'il reste les Smiths pour nous faire déprimer en paix.
http://musique.fluctuat.net/blog/42415-pandemonium-les-pet-shop-boys-font-leur-revue.html

____________________
http://petshopboysinparis.free.fr/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://petshopboysinparis.free.fr/
psbavignon
V.I.P
V.I.P
avatar

Messages : 1644
Date d'inscription : 25/12/2009
Localisation : Avignon

MessageSujet: Re: Pandemonium CD/DVD   Lun 22 Mar - 16:35

pascal a écrit:
Euphorie et extravagance. Revoilà Neil Tennant et Chris Lowe, éminents symboles des Pet Shop Boys. Une institution imparable pour imposer au grand public des hymnes aussi ouvertement gays, exubérants que flamboyants .

De la pop scintillante et synthétique qui irradie de joie de vivre et de béatitude dansante. Ce disque, enregistré le 21 décembre 2009 au 02 Arena de Londres, arrive à point nommé pour se plonger dans la pure liesse et l'ivresse. En vrac : l'intersidéral It's a sin, les délicieux choeurs soviétiques de Go west, le jouissif Love etc., l'eurodance de New York City boy...
La formation anglaise ne semble poursuivre qu'un seul but : faire danser, encore et encore, affoler les sens, les jambes et les coeurs. Un plaisir, moins chimique et plus puissant que les boissons énergisantes, qui va permettre de terminer hardiment l'hiver.
PATRICE DEMAILLY
http://www.nordeclair.fr/Loisirs/Musique/sorties_disques_-_rencontres/2010/03/21/pet-shop-boys-pandemonium.shtml

ça j'aime I love you Merci Nordeclair
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pandemonium CD/DVD   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pandemonium CD/DVD
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pet Shop Boys in Paris :: >>PET SHOP BOYS :: Discographie des Pet Shop Boys-
Sauter vers: