Pet Shop Boys in Paris
Bonjour et bienvenue sur le nouveau forum Francophone des fans des Pet Shop Boys !
Plus beau, plus simple et plus d'options pour le grand bonheur de tous...
Pascal.



♥ FORUM FRANCOPHONE DES PET SHOP BOYS ♥
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Introspective a 30 ans

Aller en bas 
AuteurMessage
fabricepsb
V.I.P
V.I.P
avatar

Messages : 923
Date d'inscription : 25/12/2009
Age : 47
Localisation : Bordeaux

MessageSujet: Introspective a 30 ans   Ven 12 Oct - 20:10

Salut à tous

Avec un jour de retard, j'aimerais vous parler d'un album des PSB, sorti il y a trente ans, le 11 octobre 1988.

Il s'agit bien sur de Introspective. Beaucoup d'entre vous ont été marqués par la sortie de Please et d'autres encore par celle de Actually.

J'ai découvert les PSB sur le tard, à l'occasion de vacances passées à l'été 87 à Jersey dans un village de vacances. Le soir, à partir de 22 heures, après la partie de Bingo, la salle animée devenait une discothèque.

C'est là que j'ai entendu pour la première fois la voix très particulière de Neil Tennant, alors que le DJ passait le Disco Mix de It's a Sin. J'ai demandé au DJ de me montrer la pochette de ce disque qu'il passait tous les soirs.

Et j'ai vu cette pochette très étrange : deux bonhommes pas très souriant, l'un assis sur un chaise, regardant en l'air comme s'il s'emmerdait et l'autre, debout, et se tenant comme un garde du corps, le tout se situant dans une espèce de cuisine insalubre.

C'était ma rencontre du troisième type. J'aurais analysé cette  pochette durant des heures me demandant pourquoi cette photo loin de la pop star attitude.

Plus tard, j'ai commencé à acheter les disques. Un jour d'octobre 1988, après avoir assemblé quelques informations sur ce groupe dont les singles passaient en radio (NRJ) et souvent dans des versions longues (Always on My Mind notamment), je suis allé

à la Fnac. C'est là que j'ai acheté Disco, Actually et...Introspective qui était tout chaudement rangé dans les bacs du magasin.

A l'époque, je n'avais pas de chaine Hifi mais un walkman Aiwa. Le Walkman permettait d'écouter une musique en très haute qualité avec un casque filaire confortable. Et surtout il permettait de s'immerger.

Avec Introspective ça a été la GROSSE CLAQUE Shocked Shocked Shocked

Cet album que j'écoute très régulièrement aujourd'hui a contribué a "exploser" ma fanitude cheers

Tout en écoutant l'album au casque, je passais des heures à lire le livret de la cassette, toujours en me posant des questions sur les photos étranges de nos deux personnages.

Ayant très longtemps écouté cet album au casque, je n'ai jamais retrouvé cette "jouissance auditive" avec une chaine Hifi.

Voilà

Et vous que vous a inspiré cet album ?

Les fans les plus anciens parmi vous, comment avez vous reçu Introspective après Actually ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wesley Crusher
V.I.P
V.I.P
avatar

Messages : 543
Date d'inscription : 03/01/2010

MessageSujet: Re: Introspective a 30 ans   Ven 12 Oct - 23:42

Tout comme toi, ma porte d'entrée dans l'univers des PSB est INTROSPECTIVE. D'une manière assez particulière : j'ai reçu une double claque en découvrant simultanément HEART et I'M NOT SCARED version Eighth Wonder au début de 1988. Ces deux bijoux pop aux rythmes saccadés, la voix envoutante de Patsy Kensit, la scansion de Neil plus qu'un chant, la production très léchée et saturée de synthés m'ont tout de suite conquis. Je me suis renseigné sur le groupe, ai écouté les singles précédents, puis est arrivé DOMINO DANCING et son clip homo-érotique que je me passais en boucle et j'ai acheté INTROSPECTIVE en Angleterre lors de mon premier voyage linguistique en 1989. La claque ! Et cette nouvelle version de I'M NOT SCARED ! Tellement différente, terriblement efficace, cette boucle de synthé, ces violons synthétiques et ce rythme de marche révolutionnaire. Depuis lors, cette chanson reste la number one pour moi. A jamais.

Take these dogs away from me before they bite.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Farfounet
V.I.P
V.I.P
avatar

Messages : 2542
Date d'inscription : 25/12/2009
Age : 43

MessageSujet: Re: Introspective a 30 ans   Sam 13 Oct - 10:04

Pour ma part, j’ai boudé cet album pendant très longtemps... passé le titre d’ouverture, je le trouvais trop long, un peu ennuyeux, je détestais le passage ’house’ de Always on my Mind/In my house, je trouvais I want a dog complètement anecdotique et je ne comprenais absolument pas ce que l’on pouvait trouver à It’s Alright.

Je l’ai complètement redécouvert, un peu par hasard, en ce début d’année... au casque justement Wink Et ce fut vraiment comme une révélation : comment ai-je pu passer à côté de ce chef d’œuvre aussi longtemps ?

Alors même si je n’aime toujours pas ces quelques courtes minutes de In my house, je ne suis pas loin de penser qu’Introspective est ce qu’ils ont fait de mieux. Des rythmiques entêtantes et parfois presque martiales que le format longue durée rend encore plus envoûtantes, des textures sonores d’une très grande richesse, une production luxuriante et opulente mais jamais démonstrative, toute en nuances et en détails que l’on découvre à chaque écoute. Un son chaud et enveloppant et des chansons finalement presque trop courtes tant elles sont addictives.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wesley Crusher
V.I.P
V.I.P
avatar

Messages : 543
Date d'inscription : 03/01/2010

MessageSujet: Re: Introspective a 30 ans   Hier à 14:28

Farfounet a écrit:

je ne suis pas loin de penser qu’Introspective est ce qu’ils ont fait de mieux.

Moi aussi je pense que c'est ce qu'ils ont fait de mieux. L'audace du format long des 6 morceaux pour casser le diktat des 3 minutes du format single pop imposé dans les années 60, la provocation de remixer une face B obscure pour en faire un titre à part entière, la partie house d'AOMM (que j'ai aussi toujours trouvée atroce et troooooop longue), une version personnelle et géniale d'un tube écrit pour d'autres, et la reprise d'un titre inconnu pour clore l'album, le message est clair : tout l'univers des PSB et de leur caractère est dans INTROSPECTIVE. A part, audacieux et flamboyant. Avec INTROSPECTIVE, ils emmerdent la pop. J'adore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fabricepsb
V.I.P
V.I.P
avatar

Messages : 923
Date d'inscription : 25/12/2009
Age : 47
Localisation : Bordeaux

MessageSujet: Re: Introspective a 30 ans   Hier à 18:49

C'est marrant de lire votre opinion commune à propos de ce passage house de AOMM : long, ennuyeux

C'est justement pour moi le moment le plus fort de ce morceau (entre 2mn 58 sec et 5min 28sec). C'est un moment fabuleux quand vous l'écoutez au casque. J'aime son côté planant, avec en fond la voix samplée de Neil.

Par contre j'ai toujours trouvé la dernière partie du morceau assez décevante : on revient à de la pop classique. Trop faiblard pour être dansant, trop décalé par rapport à la partie house du morceau. Dommage, j'aurais préféré un morceau plus homogène.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fabricepsb
V.I.P
V.I.P
avatar

Messages : 923
Date d'inscription : 25/12/2009
Age : 47
Localisation : Bordeaux

MessageSujet: Re: Introspective a 30 ans   Hier à 19:14

Wesley Crusher a écrit:
Tout comme toi, ma porte d'entrée dans l'univers des PSB est INTROSPECTIVE. D'une manière assez particulière : j'ai reçu une double claque en découvrant simultanément HEART et I'M NOT SCARED version Eighth Wonder au début de 1988. Ces deux bijoux pop aux rythmes saccadés, la voix envoutante de Patsy Kensit, la scansion de Neil plus qu'un chant, la production très léchée et saturée de synthés m'ont tout de suite conquis. Je me suis renseigné sur le groupe, ai écouté les singles précédents, puis est arrivé DOMINO DANCING et son clip homo-érotique que je me passais en boucle et j'ai acheté INTROSPECTIVE en Angleterre lors de mon premier voyage linguistique en 1989. La claque ! Et cette nouvelle version de I'M NOT SCARED ! Tellement différente, terriblement efficace, cette boucle de synthé, ces violons synthétiques et ce rythme de marche révolutionnaire. Depuis lors, cette chanson reste la number one pour moi. A jamais.

Take these dogs away from me before they bite.


As-tu été voir Performance en 1991 ?
Parce que là, si c'est le cas, tu as dû avoir ta dose de live avec I'm not scared, qui fut un des grand moment du show.

Le 18 avril 1991, sur le parking du Zénith, après le concert,  je "pleurais" de ne pas avoir entendu LTMOD Laughing
D'ailleurs, avec le recul, c'est vraiment étrange qu'ils l'aient zappé pour Performance, alors qu'ils le jouent systématiquement à chaque tournée maintenant.

Et à propos de I'm not Scared, j'écoute depuis quelques semaines les deux versions de Eighth Wonder : le Long Euro Mix et le French Version. Je les redécouvre avec grand plaisir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fredot
V.I.P
V.I.P
avatar

Messages : 854
Date d'inscription : 26/12/2009
Age : 52
Localisation : Montpellier

MessageSujet: Re: Introspective a 30 ans   Hier à 19:39

C'est aussi l'album qui m'a fait réellement apprécier les PSB ! Parce que je découvrais la house music et les clubs gays à Paris où ils passaient Always on my mind !!
J'aimais aussi énormément I'm not scared (classé dans le top 50 à l'époque !!)
Pour moi "Left to my own devices" n'est pas loin du chef d'oeuvre, si je ne devais donner qu'un titre pour définir les PSB ce serait celui là !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Introspective a 30 ans   

Revenir en haut Aller en bas
 
Introspective a 30 ans
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pet Shop Boys in Paris :: >>PET SHOP BOYS :: Discographie des Pet Shop Boys-
Sauter vers: